De quoi avez-vous envie? Laissez-nous vous inspirer:

  • #AlpZüneweid
  • #Actualités
  • #Weekend
  • #Forfaits
  • #Hiver
  • #Printemps
  • #Eté
  • #Automne
  • #Musique & Menuhin
  • #Saveurs
  • #Délices culinaires
  • #Vélo
  • #Running
  • #Randonnées

La randonnée est sexy

 

Mon père adorait les chaussettes rouges. Il possédait d’ailleurs une armoire remplie de chaussettes montantes rouges qu’il portait pendant nos interminables randonnées dominicales. Afin qu’elles soient visibles de tous, il arborait des pantalons de type «knickers». Bâton de marche dans la main droite et Brissago dans la gauche, il marchait avec moi, haletant, sur ses talons. À ma suite, arrivait non pas le déluge, mais ma mère. Nous avons le plus souvent perdu notre chemin. C’est vraisemblablement pour cela que j’ai appris le métier de cuisinier qui m’obligeait à travailler le dimanche. Mais aujourd’hui, le rôle de mon père a été repris par mon épouse. Mot clé: bien-être. L’entendre suffit à déclencher chez moi des crises de sueurs froides. Ayurveda ici, douche sensorielle là, pierres chaudes et décoctions froides... les wellness des hôtels se ressemblent comme deux gouttes d’eau. En particulier ceux qui se situent dans le «proche Orient» autrichien. Aujourd’hui, le professeur de l’avenir Horx a fait son entrée et parle de «selfness». De compétence sociale. De wellness. De mindness. d’hopless.

 

Mais entre nous: j’en ai plus qu’assez de l’agitation hightech et de l’hyperstress. L’homme perd dans ces mondes son rapport réaliste avec la réalité, ses facultés et ses limites. Afin de retrouver une mesure raisonnable, l’homo sapiens doit revenir de temps à autre à la nature. À un biotope de taille humaine. La randonnée est sexy. Le wellness est stressant.

 

Quarante ans après les randonnées avec mes parents, mon tour est venu de le proposer à mes hôtes. C’est l’occasion de parler de dieu et du monde. En atteignant ensemble, et par nos propres forces, le sommet qui est notre objectif, nous devenons plus proches. Des liens se créent. Les hôtes deviennent des amis. C’est le sens profond de l’hospitalité

 

et l’avenir de nous autres, hôteliers, devrait s’y référer. Profiter de notre nature. Des produits originaires de cette région, fabriqués et soignés par les habitants locaux. Nous sommes indépendants et personne, même dans le coin le plus retiré du monde, n’est en mesure de nous imiter ou de copier notre région. Car nous ne sommes ni une tendance ni un concept, mais seulement nous-mêmes. Les hommes, l’agriculture, le tourisme rendent un lieu inimitable, ce qui en fait une marque. Je préfère me concentrer sur les forces impressionnantes de la réalité plutôt que courir après des chercheurs en avenir.

 

Cela vous inspire?
Vous en saurez plus sur le blog de l'hôtelier randonneur